Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Chapitre 3

 

DECLARATION DU FORUM SOCIAL ALGERIE

 

1- Depuis le début des années 90 nous assistons à une irrésistible  montée en puissance de l’ordre et de la pensée uniques qu’impose le néo libéralisme dans le monde et de la réduction parallèle de la place du débat social sur les grandes questions concernant l’avenir des sociétés.

 

Hégémonie de l’ordre unique

 

2 - Le néo libéralisme suscite cependant une opposition croissante au sein des populations au Nord comme au Sud, un large mouvement social mondial qui conteste désormais les politiques néo libérales mises en œuvre. Des alternatives sont recherchées pour fonder un ordre mondial plus juste, équitable et durable

 

Naissance de l’alter mondialisme et du Forum Social Mondial.

 

3 - Des hommes et des femmes sont réunis en un Forum Social Mondial « espace de rencontre ouvert visant à approfondir la réflexion, le débat d'idées démocratique, la formulation de propositions, l'échange en toute liberté d'expériences, et l'articulation en vue d'actions efficaces, d'instances et de mouvements de la société civile qui s'opposent au néolibéralisme et à la domination du monde par le capital et toute forme d'impérialisme, et qui s'emploient à bâtir une société planétaire axée sur l'être humain. » - Extrait de la charte de Porto Alegre adoptée en janvier 2001.

4 - Ils pensent qu’il est possible de construire « un autre monde » que celui conçu pour le profit exclusif des multi nationales et des Etats à leur dévotion.

Ils ont été rejoints, à travers le monde, par d’autres hommes et  femmes, désireux de construire, dans leurs pays respectifs, des politiques à la dimension de l’homme et de ses besoins réels.

 

5 - Des rassemblements s’organisent au Maghreb, en Afrique et en Méditerranée, où se sont créés des forums nationaux, puis regroupés au sein de forums régionaux : forum africain d’une part, ou  forum méditerranéen et forum européen, de l’autre.

 

6 - Ces idées et ces mouvements trouvent également un écho chez nous, où des femmes et des hommes, défendant les mêmes valeurs et principes, luttent, eux aussi, en faveur d’ « une mondialisation solidaire qui respecte les droits universels de l'homme, ceux de tous les citoyens et citoyennes de toutes les nations, et l'environnement, étape soutenue par des systèmes et institutions internationaux démocratiques au service de la justice sociale, de l'égalité et de la souveraineté des peuples. »

Pour un Forum Social Algérie.

7 - Dans notre pays, au plan économique l’ouverture au néolibéralisme a des conséquence négatives sur l’emploi, le pouvoir d’achat des salariés et la protection sociale. Les services publics, en particulier, l’éducation, la santé, et les transports, se sont considérablement dégradées. Enfin, les industries sont en recul.

 

8 - Au plan social, la politique néolibérale provoque chômage, exclusion, pauvreté, misère et se traduit par une remise en cause des services publics.

La situation des femmes demeure préoccupante, d’autant, que la Constitution notamment dans ses articles 29 et 31 consacre l’égalité en droits des hommes et des femmes.

Par ailleurs, les droits de l’enfant ne sont pas davantage affirmés.

 

9 – Au plan politique, le néolibéralisme ne peut être mené que de manière anti démocratique. On le constate avec la répression systématique des mouvements sociaux ainsi que les atteintes et remises en cause des libertés démocratiques.

 

10 - Cependant, face à cette situation, de nombreux mouvements sociaux, d’ampleur et d’aspirations diverses sont apparus, à travers le territoire national, luttant pour la dignité, la justice sociale et la démocratie.

 

11 - Ces luttes appellent le développement convergent d’une capacité d’analyse et d’élaboration concertée, nous permettant de comprendre et d’identifier les enjeux réels de tout ce qui se déroule dans notre pays et de nous organiser, en un Forum Social.

 

12 - Et, dans cette perspective, élaborer et promouvoir, des solutions alternatives justes, pour le développement harmonieux de l’homme et de la société, dans la justice, la liberté, la solidarité, et le respect citoyen de l’autre, sous forme démocratique, en respectant l’autonomie d’organisation et de programmation de toutes les composantes du Forum.

 

13 - Le Forum Social Algérie dont nous préconisons la création serait donc une sorte de réseau associatif, un espace de débats, d’échanges d’idées et d’expériences utiles au mouvement social, apportant une contribution complémentaire à celle des partis et des syndicats.

 

14 – Considérant que le néolibéralisme voulant maintenir son emprise sur les richesses de la planète, notamment les ressources en hydrocarbures, se trouve à l’origine des guerres actuelles qui déchirent le monde, le FSA se joint aux luttes portées par le Forum Social Mondial, particulièrement celles contre les guerres injustes menées contre les peuples.

 

15 – Le Forum Social Algérie serait ouvert à toutes les associations et mouvements - mais aussi aux citoyennes et citoyens, à titre individuel - partageant le même attachement aux valeurs démocratiques et républicaines, et soucieux de la défense et de la promotion des libertés, ainsi que des droits politiques, économiques et sociaux.

Partager cette page

Repost 0