Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Réseau des Démocrates

Espace de rencontres et d'échanges d'expériences en vue de construire des alternatives démocratiques et sociales.

Réseau des Démocrates

Ouyahia : "Je dis aux Algériens, voulez-vous revenir aux années quatre-vingt-dix ?"

Mercredi, 14 Mars 2012 13:41 Envoyé spécial : abdou

 

 

Ahmed Ouyahia, Premier ministre, et leader du RND, est revenu sur la situation politique en Algérie dans les colonnes du quotidien El Khabar. Le patron du RND a abordé plusieurs questions qui font l'actualité nationale et réitère ainsi ses avertissements aux Algériens concernant les conséquences dangereuses de l'utilisation politique de la Religion et du boycott des prochaines élections législatives.

 

"Les martyrs du devoir national ont écrit dans la Constitution l’interdiction de l’utilisation de la religion à des fins politiques ou électorales. Depuis 1996, il n’existe aucun parti qui porte une appellation islamique, mais il existe encore ceux qui exploitent politiquement la religion. Je ne juge personne mais je dis aux Algériens, voulez-vous revenir aux années quatre-vingt-dix ?", a-t-il averti lors de son passage au Forum d'El Khabar.

 

"Il existe une autre conception qui est connectée à d’autres planètes. Il y a un début d’activité politique au nom de la religion dans des pays voisins. Et lorsque l’on voit ce qui se passe à l’université, cela nous rappelle les événements de l’université dans les années quatre-vingt et quatre-vingt-dix (…) Nous devons être vigilants. Nous sommes avec celui que le peuple a cautionné. Nous devons rester dans le cadre du cahier de charges politique que tout le monde a accepté. La compétition doit être honnête à travers des programmes de lutte contre le chômage. Apprendre aux Algériens la manière de faire les ablutions ou la prière est inacceptable", poursuit-il.

 

Enfin, Ahmed Ouyahia a déploré l'éparpillement de l'électorat démocratie et a lancé un appel pour qu'il se mobilise contre une menace islamiste. "lLe pôle des démocrates est éparpillé. Il s’auto-déchire. Je ne pense pas que les démocrates puissent se regrouper. Le RND a une certaine responsabilité. C’est l’échec d’une certaine culture politique. Cela exige une expérience. Nous ne sommes pas encore arrivés, en Algérie, à constituer des pôles politiques", analyse-t-il.

 

La Rédaction de NessNews 


Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article