Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Algerie-drapeau

 

DECLARATION

                                                                                             

La fête internationale des travailleurs trouve l’Algérie dans un contexte social en ébullition. Des conflits sociaux multiples touchent  tous les secteurs alors que l'impasse politique et  institutionnelle perdure. L’élargissement de la précarité a pour conséquences  une exacerbation des luttes sociales mais aussi un regain des actes de désespoir allant jusqu'à l'auto-immolation.  Alors que l'Etat croule sous les dizaines de milliards de dollars de la rente pétrolière, cette richesse profite surtout aux réseaux de la corruption qui bénéficient d'une impunité totale, au lieu de servir à l'investissement productif.

 

Les maigres augmentations de salaires obtenues par les luttes et les sacrifices des travailleurs sont, hélas, immédiatement rattrapées par un processus inflationniste galopant sous-tendu par une dévaluation du Dinar désormais déclarée. Ce phénomène conduit inexorablement à l'appauvrissement accéléré des classes moyennes, menacées de disparition, aggravant ainsi la fracture sociale.

 

Parallèlement aux injustices que subissent les travailleurs, des centaines de milliers de citoyens, jeunes pour la plupart,  sont voués à un  chômage de longue durée. Ce dernier touche plus particulièrement les diplômés universitaires. Cette situation dramatique est la conséquence de l'abandon par les pouvoirs publics de toute politique  de développement, notamment industrielle, seule à même de créer des emplois réels et durables en quantité.

 

Face à la montée en puissance du mouvement social et devant le discrédit et l'impuissance des syndicats qui lui sont inféodés, le pouvoir n'a pas d'autre recours que le harcèlement judiciaire à l'encontre des syndicalistes et des syndicats autonomes, bafouant ainsi les libertés syndicales et l'idée même d'Etat de droit. 

 

A l'occasion de ce 1er Mai, placé sous le signe de l'unité, le MDL rend hommage à toutes les organisations syndicales autonomes et se déclare solidaire de tous les travailleurs qui luttent pour leurs droits et libertés. Il salue également le combat pour la dignité des chômeurs, engagé par la CNDDC, et plus particulièrement Dalila Touat pour son courage face au harcèlement judiciaire dont elle a fait l'objet.

 

Pour le MDL, le combat pour les droits sociaux est indissociable de celui pour les droits politiques. Toute avancée dans la conquête des droits sociaux est en même temps une avancée démocratique. Le combat pour les libertés individuelles et collectives et les droits de l’homme est le meilleur rempart pour  la protection des plus faibles.

 

                                                                                      Alger, le 1er Mai 2011

 

Les portes paroles: Abdesselam Ali-Rachedi, Ali Brahimi, Tarik Mira, Hamid Ouazar, Yasmina Si Abderrahmane

Site Internet: http://www.mouvementdesdroitsetlibertes.net   e-mail : tinhinane@gmail.com Contact. : 05 50 48 62 88 / 05 50 47 66 51 / 07 72 97 39 88

Tag(s) : #Vie Syndicale

Partager cet article

Repost 0