Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 30.07.13 | 10h00 1 réaction

zoom | © photo: archives / el watan
 

Dans des conditions douteuses, plusieurs assiettes de terrain ont été accordées pour la réalisation de projets dans le cadre du Calpiref, avec la complicité de l’administration.

Que reste-t-il de la wilaya de Annaba après que toute sa sève eut été sucée par les potentats prédateurs depuis la venue de l’actuel wali? Rien, répondent à l’unanimité les habitants de la wilaya, malheureusement impuissants devant cette situation. En effet, dans cette wilaya rongée par tous les maux sociaux, un autre phénomène y est venu se greffer en l’occurrence le mal des généraux. Ils ont toutes les faveurs de l’administration allant du wali jusqu’au planton du service de l’état civil. C’est le cas d’un général en poste et pas des moindres. Son influence a permis à son frère d’avoir l’aval lors de la dernière commission du Calpiref pour l’exploitation d’une station multiservices, dont le terrain situé à la sortie de la ville en allant vers El Bouni, abrite la conduite principale de l’eau potable de la ville. Après un niet catégorique du directeur de l’hydraulique, le wali de Annaba a fait appel au directeur de la SEATA pour donner son aval à l’effet de justifier l’accord donné au dossier du frère du général. Et pour ne laisser aucune trace, le signataire de l’accord est limogé pour service rendu.

Ceci a été fait au nez et à la barbe de la réglementation en vigueur. Comment peut-on concevoir qu’un directeur d’entreprise peut suppléer à un directeur d’exécutif,  en s’arrogeant le droit de décider et donner son avis à sa place ; du jamais vu? A Annaba si ! Un autre général toujours en poste se conçoit la portée de son influence à travers un concessionnaire de véhicules. Une influence qui lui a permis d’obtenir un accord toujours au Calpiref pour l’ouverture d’un showroom à quelques encablures de l’aéroport international Rabah Bitat, dont l’assiette de terrain a été ôtée, à l’image de plusieurs autres hectares, à l’entreprise ORAVIE qui reste impuissante devant le poids de ce général. Quelques kilomètres plus près, c’est le marché d’intérêt national (MIN), dont le terrain destiné à son extension a été octroyé à un autre baron. Une pétition est actuellement en circulation pour le dépôt d’une plainte car le ministre du Commerce, Mustapha Benbada, lors de sa dernière visite à Annaba avait instruit fermement le wali pour prendre en charge ce problème. Et ce n’est pas seulement les séniles qui se font servir à Annaba. Des jeunes et moins jeunes qui ont la qualité du «plus offrant» font partie de la liste d’une nouvelle race de prédateurs.

Il en est ainsi d’un jeune bijoutier de 24 ans qui, comble de l’ironie, a bénéficié d’une concession sur la RN44 dans le cadre du Calpiref. Apparemment ne répondant pas à ses attentes, il a exigé son changement et il a été immédiatement satisfait pour le construire en centre d’affaires. Pire encore, l’indisponibilité du foncier a poussé au dépassement et pire à l’expropriation. Les explications liées à ces différents dossiers en majorité douteux n’ont pas fait réagir le directeur des domaines de Annaba Saâda Boubaker, qui a refusé toujours de nous recevoir pour s’expliquer sur ces pratiques douteuses encore moins de publier la liste des bénéficiaires du Calpiref dont la commission qui, normalement se tient à la chambre du commerce, n’a jamais quitté les murs de la wilaya. Y a-t-il un justicier dans la ville ? Non, malheureusement. À suivre…      

Mohamed Fawzi Gaïdi
 
 
Vos réactions 1

Flee Toxx   le 30.07.13 | 11h50

haro sur la curée?

l'auteur a oublié de mentionner les rejetons du "général en poste et pas des moindres" et le fils du wali en question et le fils d'un ministre chapeautant un ministère de souveraineté qui, selon la rumeur est associé à un député (protégé de belkhadem) dans la construction d'une tour sur un rondpoint. conclusion: le wali est intouchable puisqu'il est bien protégé

 
Tag(s) : #Chroniques du jour

Partager cet article

Repost 0