Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 19.12.11 | 01h00 Réagissez

 Le massacre, comme l’a qualifié l’un des rares défenseurs de la nature, s’est déroulé dans l’indifférence générale.

 

Une dizaine d’hectares de pins d’Alep, de cyprès et autres espèces ont été arrachés et remplacés par de nouvelles constructions, en particulier des édifices publics.

Dans la foulée de la destruction de l’unique espace forestier entourant le centre de Chlef, on a procédé, récemment, à l’abattage du dernier cyprès datant de 1965. Malheureusement, le massacre, comme l’a qualifié l’un des rares défenseurs de la nature, s’est déroulé dans l’indifférence générale. Comme si de rien n’était et que cette source de vie qu’est la forêt ne concerne plus personne. Mais où sont passées les associations dites de protection de l’environnement ? Pourquoi les services en charge du secteur n’ont-ils rien fait pour protéger ce qui reste du couvert végétal dans la région, réputée pourtant pour son climat extrêmement chaud en été ? Autant de questions qui restent, malheureusement, sans réponses. Il faut savoir que le cyprès en question a été abattu juste à côté de… la nouvelle maison de l’environnement !

Une structure qui perd, du coup, sa raison d’être, à partir du moment où elle a été érigée sur les ruines d’une forêt urbaine transformée en chantiers de réalisations par différentes administrations. Une dizaine d’hectares de pins d’Alep, de cyprès et autres espèces ont en effet été arrachés et remplacés par de nouvelles constructions, en particulier des édifices publics. Seul l’ardent défenseur de la nature, cité plus haut, a eu le courage de saisir directement, en vain, le ministre de l’Aménagement du territoire et de l’environnement sur le sujet. Selon notre interlocuteur, ladite zone a été boisée avant l’Indépendance avec des plants rapportés de Miliana dans le but d’embellir la ville et de faire face aux effets des grandes chaleurs. Mais qui est conscient aujourd’hui des grands enjeux de l’environnement, dans une cité qui a perdu tous ses repères ?   

Ahmed Yechkour
Tag(s) : #Environnement

Partager cet article

Repost 0