Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Réseau des Démocrates

Espace de rencontres et d'échanges d'expériences en vue de construire des alternatives démocratiques et sociales.

Réseau des Démocrates

La faute à Darwin

 A l’émission intitulée : L’HOMME PEUT-IL DEVENIR DIEU ? du  14.09.17 de la Grande Librairie, de France 5, Yuval Noah Hariri est présenté comme l’intellectuel  le plus influent de la planète, un rock Start. Ses deux livres «  Homo deus » après « Sapiens »  sont édités en millions d’exemplaires. Il  était parmi les invités de  François Busne qui lui demande : L’être humain n’est pas un individu écrivez-vous mais un algorithme…qu’est ce qui vous permet de poser une telle affirmation, nous on pensait qu’on était des individus dotés de volonté et de liberté et vous nous dites : pas du tout et c’est la faute à Darwin. Qu’est ce qui c’est passé et que sommes nous ?

Réponse de l’historien : « Oui fondamentalement c’est le résultat final de la pensée Darwinienne, l’individualisme, le libre arbitre ne sont que des mythes. Ce n’est pas ma vision personnelle, c’est une belle vision ,c’est la vision dominante aujourd’hui dans les sciences de la vie et dans la plupart des sciences d’ailleurs ».

Suite à cette réponse la question qui coule de source à mon avis était : pourquoi  l’auteur de deux best-sellers attribut-il l’individualisme qui est, comme nous le savons tous, le produit de la société capitaliste, a Darwin ? La question ne lui a pas été posée !  On se la pose ici. Darwin écrit en 1859 « L’origine des espèces » ou il expose la  théorie de l’évolution qui devient la base de la science de la nature où il donne  « le nom de sélection naturelle  à cette conversion des différences  et des variations individuelles  favorables et à cette élimination  des variations nuisibles »Son manuel  booste la vie intellectuelle en générale ». La sélection naturelle est perçu, en premier comme l’élimination du plus faible.  Cette première compréhension  reste dominante à ce jour alors qu’en  1871 il écrit « La Filiation de l’Homme » où il démontre que la sélection naturelle finit par  s’humaniser grâce aux instincts sociaux jusqu’à voir surgir ce  comportement qui relève de ce joyaux de la morale qui dit « Fais à autrui ce que tu voudras qu’on te fit ». Grace à cette morale, la sélection naturelle darwinienne n’est plus que dans l’élimination, mais dans l’évolution pour  la protection des plus faibles. C’est le premier signe de la civilisation. Dès lors on peut dire que  le revers à l’élimination de la sélection naturelle est entamée. L’instinct social serait le hiatus, sélectionné par la nature,  pour permettre  l’entame de la civilisation.

Si on ne fait pas la différence entre le darwinisme dont la compréhension a mené certains philosophes et scientifique à l’ eugéniste, du darwinisme de l’évolution et de la morale on ne comprendra jamais pourquoi des antifasciste à une période se meuvent en tortionnaires. Ce cas est illustré par ces officiers supérieurs de l’armée françaises résistants antinazis pendant  la 2ème guerre mondiale et tortionnaires, dans les luttes du mouvement de libération, de Vietnamiens , d’Algériens… Ou cet autre exemple : des officiers supérieurs algériens torturant des enfants en octobre 88.

Ne pouvant empêcher son enseignement, ne pouvant interdire complétement ses livres on a tout simplement propagé l’anti-darwinisme, ou ce qui est appelé le darwinisme-social. Le dernier éditeur de L’origine des espèces  a préféré revenir en 2008 à la première édition,  celle de 1859 à cause des erreurs introduites, dans les éditions par la suite mais aussi aux ajouts dus aux pressions des idéalistes que subissait l’auteur.

On peut dire aujourd’hui vu les résultats catastrophiques de l’expérience communiste que Darwin a du moins été  mal lu  au temps de l’URSS et parallèlement il a été idéalisé par des philosophes  pour nuire a ses observations et à ses théories scientifiques, particulièrement à la théorie de l’évolution et satisfaire les gardiens du temple Divin qui se logent dans la Papauté, et qui entretiennent l’Idéologie des maitres du  moment.  C’est  la raison pour  Freud de lier le nom de  Darwin à celui de Copernic.

Mettre les pieds dans le plat de l’époque avec cet  extrait « Les sauvages de la terre eux-mêmes attachent une si grande valeur à leurs animaux domestiques qu’ils préfèrent, en temps de disette, tuer et dévorer les vielles femmes de la tribu, parce qu’ils les considèrent comme beaucoup moins utiles que leurs chiens ». Je suis tenté de  paraphraser  cet extrait de la  page 85 de L’origine des espèces de l’ Edition GF 2008, et revenir à l’actualité. Aujourd’hui,  les capitalistes attachent une si grande valeur au pétrole qu’ils préfèrent, en temps de pénurie, bombarder et ensevelir les palestiniens, les Irakiens, les Libyens, les Syriens, les somaliens, les yéménites…parce qu’ils les considèrent comme beaucoup moins utiles que leurs activités économiques. La sympathie. « A mesure que l’Homme avance en civilisation et que les petites tribus se réunissent en communautés plus larges, la plus simple raison devrait aviser chaque individu qu’il doit étendre ses instincts sociaux et ses sympathies à tous les membres d’une même nation, même s’ils lui soient personnellement inconnus. Une fois ce point atteint, il n’y a plus qu’une barrière artificielle pour empêcher ses sympathies de s’étendre aux hommes de toutes les nations et de toutes les races …La sympathie portée au-delà de la sphère de l’homme, c’est-à-dire le sentiment d’humanité envers les animaux inférieurs, semble être l’une des acquisitions morales les plus récentes » . On constate que la conception qualifiée de gladiatrice hier et d’individualiste aujourd’hui est dénoncée dans ce paragraphe tiré de La Filiation de l’Homme .Pour notre grand évolutionniste,  le social est une propriété émergente du biologique. Il est naturellement incompatible avec l’individualisme. Quant à la société capitaliste elle le cultive pour nucléariser la société  et empêcher toute solidarité. Le but est de maintenir la règle de l’obéissance chère à l’église qui permet la servitude et l’exploitation  de l’Homme. Nous devons quant à nous cultiver la solidarité grâce aux sciences  pour pouvoir préserver la dignité dans la société car les économie aujourd’hui sont entre les mains d’hommes puissants dépourvus de sentiment qui poussent  les désespérés à croire qu’on ne peut vivre dans ce cas  qu’en étant un dieu. Nous savons que l’Homme a des imperfections et un manque flagrant d’expérience , à cause de cette évolution rapide qu’il ne peut maitriser avec des moyens archaïques. En domptant le numérique et les sciences actuelles comme il le fait aujourd’hui et en exigeant  une politique conforme aux intérêts de la majorité, il a aujourd’hui plus qu’hier la possibilité de dépasser le système capitaliste. Ce n’est plus une utopie sachant que le monde est depuis des décennies à la limite de la survie,  à cause de l’armement nucléaire entre les mains d’un Trump et pas seulement. A cause aussi de l’exploitation effrénée et la pollution qu’elle entraine. Face à cette situation le marchand de rêve propose l’éternité et non la vie. L’écrivain est dans son droit. On ne peut lui en vouloir. C’est sa liberté.

A signaler que sur le plateau de l’émission on assistait au lynchage de la seule invitée qui voulait assumer son athéisme, avec cette lâche neutralité  de l’animateur.

Saadeddine Kouidri

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article