Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 PAR 

Afin de couper à la racine toute contestation, le comité de candidature français a multip

lié les annonces rassurantes. Paris 2024 comptera sur un budget raisonné et parfaitement équilibré. Son montant total est de 6,6 milliards d'euros, la moitié pour les infrastructures, l'autre pour les charges opérationnelles. Soit 2 milliards de plus que pour la candidature malheureuse pour les Jeux de 2012. Certes, mais cette fois, assure-t-on chez Paris 2024, les dépenses seront maîtrisées.

Dans le détail, le budget paraît pourtant déjà intenable. Les derniers JO ont conduit à des dépassements de l'ordre de 200 à 300 %. La candidature de Londres est passée de 4,6 milliards d'euros lors de l'examen de son dossier en 2005 à 15 milliards au final. Si des erreurs de gestion peuvent être imputées aux différents organisateurs, il y a aussi des constantes. En 2004, à Athènes, puis huit ans plus tard à Londres, l'augmentation des dépenses de sécurité a ainsi largement plombé les dépenses.

Paris ne semble clairement pas à l'abri d'un tel dérapage : en dehors de la sécurisation des stades et du village olympique estimée à 200 millions d'euros, le reste des dépenses de sécurité n'a pas été intégré au budget. À titre d'exemple, les seules “fan zones” permettant aux supporters de l'Euro 2016 de football de suivre des matchs sur écran géant avaient fait bondir la note de 12 millions d'euros, à 66 % à charge de l’État.

Le financement du village olympique alimente aussi les interrogations. À Saint-Denis, la construction du cœur des Jeux où seront logés les quelque 11 000 athlètes ne coûtera « que » 1,9 milliard d'euros, avant sa reconversion en programmes immobiliers. Une opération qui sera financée par l'intermédiaire d'un PPP (partenariat public privé) aux contours encore flous, mais qui accélérera sans aucun doute la cession du foncier à des promoteurs privés, à l'instar de Londres, dont une partie des nouvelles habitations est désormais aux mains d'un fonds souverain du Qatar.

Tag(s) : #Vie Sportive, #Olympisme

Partager cet article

Repost 0