Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Réseau des Démocrates

Espace de rencontres et d'échanges d'expériences en vue de construire des alternatives démocratiques et sociales.

Réseau des Démocrates

Ali Haddad se plaint des « milieux malveillants »

 

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 05.08.17 | 17h48 | mis à jour le 05.08.17 | 20h33 Réagissez

 
	Ali Haddad

 
 
Ali Haddad
 

Ali Haddad, PDG du groupe Etrhb et président du FCE, accuse des « milieux malveillants » d’être à l’origine de « la campagne hostile » dont il fait l’objet. Il a qualifié ses détracteurs de « formidable machine de propagande qui s’acharne à me (le) présenter comme étant un prédateur des richesses nationales ». 

 « Des milieux agissant dans l’ombre ont pris ce prétexte des mises en demeure, dont ont été pourtant destinataires plusieurs autre entreprises aussi bien Publiques, Privées qu’Etrangères, pour ne cibler que le Groupe ETRHB », s’est plaint Haddad, dans un communiqué rendu public aujourd’hui samedi. 
 
Selon lui, « sur un total de 52 mises en demeure adressées par les Maîtres d’Ouvrage relevant du Ministère des transports et des travaux Publics, L’ETRHB n’est concernée que par (08) ». 
Il a affirmé en outre que « Le Groupe ETRHB n’a jamais obtenu de marché de gré à gré et a toujours participé, dans la transparence et dans le strict respect des règles de la concurrence, dans des appels d’offres Nationaux et internationaux ».  Et d’ajouter : « les marchés obtenus ne l’ont été que grâce à des offres Techniques et financières compétitives, jamais remises en cause par ses concurrents directs ».
 
Le président du FCE, réputé proche de Saïd Bouteflika, a nié également avoir obtenu des avances forfaitaires de manière illégale. « Le Groupe ETRHB n’a réellement perçu, durant la période de 2010 à 2017, qu’un montant cumulé de 57 Milliards/DA, comme avances forfaitaires sur des Projets effectivement engagés, contre un dépôt de cautions de garantie de l’ordre de 11 Milliards/DA sur ses fonds propres, cela conformément au code des marchés publics », lit-on dans le document.
Il a été signalé aussi que « le Groupe ETRHB détient près de 62 milliards DA de créances auprès des Maitres d’Ouvrage pour retards de paiements de travaux ». 
Ali Haddad a avancé qu’entre 2010 et 2017, son groupe « s’est acquitté de 52 milliards DA de contributions fiscales et parafiscales ». 
En somme, l’ETRHB dispose d’une « situation financière saine, en plus de ses actifs qui s’élèvent à près de 426 milliards DA », selon son patron.
 
Elwatan.com

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article