Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


 

© D.R.
 
 
 

Le groupe ETRHB Haddad a, finalement, décidé de répondre à la pluie de mises en demeure qui lui avaient été adressées ces derniers jours par différents maîtres d’ouvrage le sommant de relancer les travaux sur les nombreux chantiers dont il dispose.
En tout, 9 réponses à mise en demeure paraîtront aujourd’hui sous forme d’encarts publicitaires dans les organes de presse concernés, à travers lesquelles le groupe privé réplique et avance ses propres arguments quant aux retards enregistrés sur les différents chantiers.

Mais, ETRHB Haddad considère, d’emblée, ces mises en demeure comme “injustifiées et infondées”, tout en réitérant “son entière disponibilité à œuvrer en commun avec le maître d’ouvrage pour la livraison des projets dans les meilleurs délais”. Pour se défendre des accusations portées contre lui, le groupe privé de bâtiment, travaux publics et hydraulique met, notamment, en avant de nombreuses situations de blocage  dans lesquelles sont en cause des problèmes d’expropriation, des contraintes liées aux intempéries et non-paiement de situation de travaux réalisés. Une source du groupe en question assure d’ailleurs que les situations impayées globales avoisinent les 11 milliards de dinars.

Le groupe ETRHB se déclare même surpris par certaines mises en demeure qui lui ont été adressées, vu que, selon le contenu des réponses apportées, aucun arrêt n’a été constaté sur les chantiers concernés. C’est le cas, à titre d’exemple, pour le projet de la nouvelle ligne ferroviaire à voie unique Relizane-Tiaret-Tissemsilt sur 186 km à propos duquel “les travaux n’ont jamais été à l’arrêt et se déroulent dans de bonnes conditions”.


H. Saidani

Tag(s) : #Vie economique, #Vie Syndicale

Partager cet article

Repost 0