Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

«Votre présence massive au meeting est un acte de résistance dans un contexte de démobilisation politique provoquée par la dégradation des conditions sociales du peuple», a lancé d’emblée à ses partisans Louisa Hanoune, la secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT), dans son intervention lors du meeting animé à la Maison de la culture de Béjaïa. 
Devant une assistance nombreuse composée de militants et sympathisants qui ont fait visiblement le déplacement à Béjaïa de plusieurs régions du pays, Louisa Hanoune a estimé que la crise économique et la politique d’austérité adoptée par l’Etat ont créé «un climat de désespoir parmi les citoyens pour cause des lourdes factures qu’ils paient et la dégradation de leur pouvoir d’achat». 
Dans son discours de campagne, la secrétaire générale du PT a souligné que son parti propose pour ces législatives «de véritables solutions sociales et économiques pour sortir le pays de la crise». «La politique d’austérité imposée depuis 2014 au peuple met le pays dans une impasse politique (...) seul un pouvoir avec une base sociale peut sortir le pays de l’impasse où il est plongé et renouer des liens positifs entre le pouvoir et le peuple», a affirmé Louisa Hanoune en fustigeant la politique économique et sociale du pouvoir qui ne profite, selon elle, «qu’à une minorité de citoyens». 
«La baisse vertigineuse de la rente pétrolière a mis à nu la véritable nature du système politique en place où se confondent l’argent et les affaires avec la politique. C’est un système politique malade qu’on ne peut soigner qui fait peser un grave danger sur la souveraineté nationale», juge Louisa Hanoune tout en affirmant que son parti milite pour «mettre fin à la médiocrité et la corruption qui gangrènent l’acte politique dans le pays». 
Pour Louisa Hanoune, ces prochaines législatives constituent «une phase charnière et un rendez-vous avec le destin des Algériens et Algériennes» tout en appelant à la mobilisation des citoyens et ses militants pour le contrôle des opérations du vote car, selon elle, «il n’y a pas de garanties de transparence dans ces élections». 
«Comment parler de transparence du scrutin alors que des moyens de l’UGTA, de l’UNFA et autres organisations sont utilisés pour les candidats du système alors que des fonctionnaires candidats sur les autres listes ne sont pas autorisés à un congé pour les besoins de la campagne», dénonce Louisa Hanoune. 
La secrétaire générale du PT a lancé dans la foulée un appel à une forte mobilisation populaire pour «imposer un changement démocratique, engager une nouvelle politique à même de mettre un terme aux violations répétées des lois constitutionnelles, lancer un système politique basé sur la lutte contre la corruption et mettre en place une véritable justice sociale», a martelé Louisa Hanoune avant d’appeler les citoyens à doter son parti «d’une majorité au Parlement pour combattre les inégalités et les injustices». 
A. K.

Tag(s) : #Vie politique

Partager cet article

Repost 0