“Si la Chine ne règle pas la Corée du Nord, nous le ferons” : l’avertissement de Donald Trump est à la une du Financial Times ce 3 avril, à quelques jours de la visite de Xi Jinping en Floride, dans la propriété du président Trump, à partir de jeudi 6 avril. Dans une interview exclusive au quotidien britannique, le leader américain fait savoir que son pays est prêt à prendre des mesures unilatérales pour bloquer le programme nucléaire nord-coréen, si Pékin n’augmente pas la pression sur son voisin.

“La Chine a une grande influence sur la Corée du Nord. Et soit elle décidera de nous aider sur la Corée du Nord, soit non, déclare Trump. Si elle le fait, ce sera très bon pour la Chine, et si elle ne le fait pas, ce ne sera bon pour personne.”

“Un grand respect”

Le président américain affirme qu’il est “totalement” possible pour les États-Unis de traiter la question nord-coréenne sans la Chine. D’après le journal, la Maison-Blanche considère le programme nucléaire de Pyongyang comme la menace la plus imminente pour le pays.

Cependant, Donald Trump, souvent critique envers la Chine, semble tendre la main à Xi Jinping avant leur rencontre, en assurant :

J’ai un grand respect pour lui. J’ai un grand respect pour la Chine. Je ne serais pas du tout surpris si nous accomplissions quelque chose de très spectaculaire et de très bon pour nos deux pays, et c’est ce que j’espère.”