Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  
lalibibrahim


 
 
Cette photo est réelle , elle fut prise en 1889: Le nain handicapé c'est Samir, il est chrétien et incapable de marcher, celui qui le porte sur son dos c'est Mohamed, il est musulman et aveugle et compte sur Samir pour lui indiquer le chemin, tandis que Samir se sert du dos de son ami pour se déplacer dans les rues de Damas. Ils étaient tout deux orphelins et sans famille et logeaient dans la même chambre.
  Samir était "hakawati" conteur, il avait le don de la narration et racontait, souvent, des contes de mille et une nuits aux clients d'un café.Mohamed, quand à lui, vendait des "bolbolas" devant le même café et se plaisait à écouter les histoires de son ami.
 Quand Samir le chrétien est mort, son ami se retira, définitivement, dans sa chambre. On le trouvera mort , après avoir pleuré son compagnon des jours durant. 
Cette histoire vraie représente, à elle seule, cette entraide et cette unité de destin entre les différentes  communautés religieuses qui forment la Syrie. Ces deux amis sont le symbole vivant de ce que fut la coexistence entre les religions et les civilisations dans ce pays. Inimaginable, aujourd'hui même, sous d'autres cieux, où,  l'on condamne " à bout portant" ou "au sabre tranchant" toute voix contestataire à Bahreïn ou au Qatar. 
A propos du Qatar, ce n'est ,certainement pas, ce petit pays moyenâgeux , ni encore moins  la féodale Arabie Saoudite, ni Quardhaoui avec ses fetwas "prêtes à porter" qui, sans honte et sans vergogne, ont cette compétence, plutôt ce crédit démocratique à exporter en Syrie. Un outrage insultant à l'histoire que de  "mordre à l'hameçon " et s'imaginer que des pays médiévaux apprendront à un peuple millénaire les valeurs de liberté et les vertus du " vivre-ensemble". Leurs cyniques et monstrueuses méthodes  se résument à acheter des djihadistes et les manipuler contre tout état qui n'accepterait pas leur diktat. Ces royautés cruelles envers leur peuple et qui sont derrière tout le drame que vit le peuple  syrien, ne sont que des  repus d'opulence et de vils exécuteurs de projets occidentaux qui, en  voulant  jouer les maîtres en Syrie, ils sont passés à celui de valets, et sont devenus les porte-paroles attitrés de la volonté Israélienne de détruire, à jamais, le rempart de Bilad Cham.
Mais ces monarchies absolues qui pleurnichent à " chaudes larmichettes" sur le sort réservé aux populations d'Alep, refusent cependant et d'une façon étrange et surprenante, et en désaccord avec leur prêche  "tartufard" et discours  " humanitaire" perfide, et du haut de leur habituelle imposture, tout accueil de réfugiés. Les ligues des droits de l'homme sont formelles à ce sujet " Si vous arrivez dans les pays du Golf vous n'avez aucun accueil, aucun avantage et vous êtes, immédiatement, refoulé".
  En revanche, le petit Liban, proche et lointain, pauvre et généreux, faible et solidaire a reçu un nombre de réfugiés, et de loin, plus important que celui des pays du  Golf, d'Allemagne, de France et d'Angleterre réunis. Malgré son mal en ressources, il a ouvert ses frontières à 1,2 million de réfugiés.. La France, qui prétend être  le bienfaiteur de l’humanité et " tutélaire de faux-nobles idéaux" n'en a accepté, insidieusement  et à contre cœur, que 10.000 " affreux Syriens" !. "La fille aînée de l'église" a, finalement, exclu de sa charité enjôleuse ces déshérites et damnés Syriens, fussent-ils chrétiens. 
Si aujourd'hui la Syrie est en crise, elle ne le demeurera pas pour autant. Il était inscrit dans son histoire qu'elle se relèvera  et  trouvera son salut dans sa culture et dans  l'assemblage harmonieux et énergique de ces civilisations  qui ont irrigué, à travers tous les temps,son humanisme et ses espérances. 
   Un jour, l'hiver rigoureux de "Djebel Druze" s’éclipsera et laissera place au printemps verdoyant d'Alep.
 Mohamed, l'aveugle,  guérira de sa cécité et retrouvera la vue, tandis que Samir le paralytique renaîtra de son infirmité et retrouvera l'usage de ses membres. Ceci est inscrit, selon la parole ressuscitée du christ et adressée ( dans l'évangile ) au paralytique de Mathieu: " Leve-toi, prends ton lit et marche" ....Les deux amis inséparables reprendront, ensemble, leur ballade pérenne, dans le bonheur et la gaieté des rues grouillantes et pleines de vie, dont Damas, seule, en connait le secret.
 

 
 
 
 
Tag(s) : #Vie Culturelle, #Vie Sociale

Partager cet article

Repost 0