Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A la veille de la commémoration des douloureux souvenirs du Cinquante sept 57 ème anniversaire de l’explosion du 13 février 1960, où la France a organisé à Reggane le plus grand et le plus dangereux essai nucléaire, l’équivalent de trois bombes d’Hiroshima. A cette triste occasion, la LADDH souhaite alerter l’opinion publique nationale et internationale afin qu’elles prennent connaissance de l’ampleur des expériences nucléaires durant 1960 jusqu’en 1966 en Algérie  et des effets néfastes qui persisteront à nuire  et se transmettent de génération en génération, à l’avenir.

 

 

Dans ce contexte la LADDH dénonce l'inconscience de la puissance française qui a utilisé comme cobayes des milliers d'Algériens, ce qui dépasse 42000 victimes qui étaient sur place : des nomades, prisonniers et même quelques recrus de l'armée française, et ce afin de mesurer la puissance de ces essais « expériences» et en étudier les effets destructeurs.

 

Mr HOUARI Kaddour Secrétaire National chargé des dossiers spécialisés de la LADDH pense que la question aujourd’hui n’est point une affaire d’indemnisation des victimes irradiées par les essais nucléaires français de Reggane, mais plutôt celle de la reconnaissance des crimes commis contre des populations innocentes et leur pays, pour toutes les conséquences des essais nucléaires, et pour son mépris face à toutes les maladies endurées par les Algériens, la Ligue Algérienne pour la Défense des Droits de l'Homme décidé de porter plainte contre l’Etat français au tribunal de La Haye .

 

 


 

     ci-joint  le communique en Arabe et en français  que vous retrouverez  dans le fichier de l’email

 

++++++++++++++++

Bureau de la LADDH

 Secrétaire National chargé  des dossiers  spécialisés.

 Mr Houari Kaddour 

 
 
2 pièces jointes
 
 
 
 
 
 
 
 
Tag(s) : #Politique internationale

Partager cet article

Repost 0