Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

par Mokhtaria Bensaâd

Le printemps arabe sera le sujet dominant du Festival du théâtre arabe, organisé pour la première fois, en Algérie, à Oran et Mostaganem, du 10 au 19 janvier, par l'Arabe Théâtre Institute. Avec tous les évènements que connaît, actuellement, le Maghreb et le Moyen-Orient, la 9ème édition de ce festival sera le miroir qui reflètera la guerre, la violence et la misère des populations arabes, prises en otage de ce tourbillon interminable.
 
Le choix de ces deux villes, pour abriter cette manifestation culturelle, n'est pas fortuit. Oran et Mostaganem représentent un berceau du théâtre, avec les deux figures emblématiques du 4ème Art, Abdelkader Alloula et Ould Abderrahmane Kaki. Aussi, pour la première fois de son histoire, le Festival du théâtre arabe sera dédié à un comédien de la planche, Azzedine Medjoubi, assassiné à Alger en 1995.
 
Lors d'une conférence de presse, organisée hier, par l'Office national de la Culture et de l'Information (ONCI), à l'hôtel Royal, le secrétaire général de Arab Theatre Institute, Smail abdallah a expliqué que cette 9ème édition, organisée en Algérie, est particulière par le fait que ce pays est déjà connu pour son combat pour le développement du 4ème Art. Cette particularité réside, également, dans le choix de donner, et pour la première fois, à ce festival un nom, celui de Azzeddine Medjoubi. L'autre particularité est de choisir deux villes pour abriter cette manifestation culturelle, durant dix jours, au lieu de six jours comme a été le cas, dans les éditions précédentes. 

Cette édition sera également marquée par l'organisation, en parallèle, du Festival du théâtre universitaire et la présentation de spectacles hors compétition qui méritent l'encouragement. Au menu de ce festival, huit pièces théâtrales présentes dans la compétition pour le prix Soltane Ben Mohammed Al Kacim. L'ouverture du Festival sera marquée par la présentation de la pièce théâtrale, « Hizia » de Fouzi Benbrahim, au Théâtre régional d'Oran et la clôture par le spectacle théatral « rihlet El hob », écrit par Omar Bernaoui. 550 comédiens arabes vont participer à cette 9ème édition. 

Le comité d'organisation a choisi d'honorer quinze artistes de la troupe théâtrale du FLN d'avant l'indépendance.
 
Tag(s) : #Vie Culturelle

Partager cet article

Repost 0