Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

La grève des commerçants observée à Bejaia depuis le 02 janvier 2017 a été suivie par des actes de violence et de sabotage dans plusieurs localités de la wilaya.

Ces émeutes et manifestations qui prennent de l’ampleur ces derniers temps dans tout le territoire national est un indice d’une crise profonde et multidimensionnelle que vit l’Algérie et de l’incapacité des pouvoirs publics à apporter des solutions concrètes aux problèmes que vivent les citoyennes et citoyens algériens depuis des décennies.
L'expression du désarroi et de violence est aussi le résultat de l'absence de canaux de dialogue et de communication et de l'étouffement des outils de médiation à travers des lois qui restreint la liberté d'expression, d'organisation et d'association en l'occurrence la loi 12/06 sur les associations.

Le RAJ interpelle les pouvoirs publics sur la situation qui prévaut à Béjaia et sur l’instabilité dans laquelle se trouve le pays. Ces manifestations sont appelées à se multiplier si les autorités ne prennent pas des mesures adéquates et concrètes sur le terrain.

Le RAJ appelle les citoyens « es » à être vigilants et à s’organiser d’une manière pacifique pour éviter toutes tentatives de manipulation et de sabotage et pour faire aboutir leurs revendications

Le RAJ condamne la violence d’où elle vienne

Le RAJ considère que l’instauration d’un Etat de droits et de justice sociale qui garantie toutes les libertés et l’exercice de la citoyenneté et le seul rempart aux dangers qui guettent le pays.

Alger le 04/01/2017
P/RAJ
Le Président
Abdelouhab Fersaoui

Tag(s) : #Vie politique

Partager cet article

Repost 0