Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 

La rivalité entre le FLN et le RND, pour le contrôle des instances dirigeantes de l’UGTA, est de nouveau relancée. Selon des sources syndicales, les syndicalistes-militants structurés au sein de ces deux formations politiques ont multiplié, depuis quelque temps, le travail de coulisses et les tractations. 


Abder Bettache - Alger (Le Soir) -

L’enjeu est de taille : entamer la dernière ligne droite pour «réussir» le contrôle des instances dirigeantes de l’UGTA, tant à l’horizontale qu’à la verticale avant l’échéance électorale d’avril 2017.
En effet, au moment où le secrétaire général du RND, Ahmed Ouyahia, rencontrait à huis clos les cadres syndicalistes UGTA de son parti, lors de son déplacement à Bordj-Bou-Arréridj, le premier responsable de la centrale syndicale nomme M. Badreddine Mohamed-Lakhdar à la tête de la commission de préparation du congrès de l’Union de wilaya UGTA d’Alger. Coïncidence ? Pour les spécialistes de la question syndicale, la «désignation» provisoire de l’ex-député et membre du comité central du FLN à la «tête» de l’Union de wilaya d’Alger soulève des questions, d’autant que son prédécesseur était chargé de la même mission, à savoir le renouvellement des instances syndicales dirigeantes de l’UGTA au niveau de la capitale.
Ces «tractations» signalées ici et là interviennent au lendemain de la visite effectuée par les dix sur les douze membres que compte le secrétariat national de l’UGTA et lors de laquelle il a été annoncé leur ralliement au FLN. 
Conduits par le secrétaire national à l’organique, aujourd’hui sénateur du tiers présidentiel et qui était dans un passé récent militant du RND dans la wilaya de Annaba, en l’occurrence M. Tayeb Hamarnia, les concernés ont été reçus par le secrétaire général du FLN, au siège national du parti à Hydra. Ce ralliement en «masse» des membres de la direction nationale de l’UGTA au FLN laisse penser que le FLN version Djamel Ould Abbès contrôle désormais l’appareil de l’UGTA. 
Ce n’est pas la première fois que la centrale syndicale affiche ses accointances politiques avec l’ex-parti unique. Pour rappel, au lendemain de son élection à la tête du FLN, l’ex-secrétaire général de ce parti, M. Ammar Saâdani, avait eu droit à deux reprises de suite à deux «grandioses» cérémonies, organisées par la direction nationale de l’UGTA. 
Le RND, qui avait rivalisé avec le FLN autour de la question syndicale, s’attelle lui aussi à limiter l’influence de son rival. A ce titre, le secrétaire général du parti, M. Ahmed Ouyahia, a instruit ses militants d’occuper «tous les espaces» et de se préparer à la bataille électorale d’avril prochain. 
Cette bipolarité qui se profile à l’horizon est annonciatrice d’un réel bras de fer politique qui risque de mener la centrale syndicale au centre d’un enjeu politique.
A. B.

Tag(s) : #Vie politique

Partager cet article

Repost 0