Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Publié dans AnnabaJeudi, 29 décembre 2016 00:00
Évaluer cet élément
    
 
La société civile tire la sonnette d’alarme

La dictature à l’école, est le terme utilisé par l’association « Mouna » versée dans la protection des mineurs, et qui appelle au recyclage des enseignants « surtout ceux qui instruisent les enfants en bas-âge » pour éviter les nombreux cas de traumatisme psychique constaté à ce niveau chez les enfants en raison du comportement violent de leurs enseignants. ‘‘Les enfants sont en danger physique et moral aussi bien dans leur famille, qu’à l’école et dans leur environnement’’ déclare la présidente de l’association qui souligne que cette situation va en empirant, et qu’un nombre de plus en plus grand de mineurs sont confrontés à cette violence.

Pères exigeants et impitoyables (rappelons les cas de fugue d’enfants à la fin des trimestres scolaires rapportés régulièrement par la brigade des mineurs de la PJ), enseignants violents, sans parler des dangers de la rue. « A   la maison, il n’y a pas de communication entre l’enfant et ses parents, ce qui aggrave l’isolement de ce dernier. » Exemple, entre autres, des traumatismes psychiques dont sont victimes les enfants à l’école, le cas de cette petite fille en classe de 3ème année primaire, qui est toujours en suivi psychologique, après avoir vu sa maitresse frapper sa camarade. « Pour ne pas revenir en classe, l’enfant a affirmé à sa maman que sa maitresse était absente pour plusieurs jours. C’est en allant se renseigner à l’école que le pot aux roses a été découvert. » 

Et de s’interroger « que lui serait –il arrivé si elle avait été elle-même frappée ? »  Pour notre interlocutrice,  « l’enseignant est lui-même soumis à un   grand stress durant toute l’année scolaire, et il a grand besoin d’un recyclage pour lui permettre de dédramatiser les conflits et de ne pas avoir recours à la violence aussi bien physique ni que verbale qui souvent a des répercussions très graves sur l’avenir mental de l’enfant victime de son comportement »  qui rappelons-le est absolument interdit par la loi .

Farida H.

Tag(s) : #Vie Educative

Partager cet article

Repost 0