Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Depuis le retour triomphal de Chakib Khellil, on invoque le peuple à toutes les sauces et on le voue allègrement aux gémonies, parce qu’il ne bouge pas, baisse la tête, sans faire la révolution que l’on attend de lui.

Hier, c’était samedi 9 avril 2016, il faisait triste sur la chaîne « El Magharibia ». Le retour de C.Khellil nous était servi, en boucle ininterrompue, jusqu’à l’écœurement. Jusqu’à en maudire les zaouias et ses vicaires, tout suintants de servilité. Oui, ce peuple servile et sans honneur, qui fait partie du peuple algérien, malgré tout, possède ses principes et ses ressorts. Il croit être dans la bonne voie, servir la cause et sa vérité, en noyant notre homme, sous les burnous que d’autres, en d’autres temps, ont fait suer d’abondance. Les burnous de la justice divine, préservant de la justice des hommes, vraiment tatillonne, lorsqu’elle nous vient de l’Italie, de l’occident, craint ou adoré, ou des îles Caïmans.

Les auditeurs étaient en relation avec Sofiane Djillali, Président de Jil el Djadid et membre, à ce titre, de la CLTD. Ils lui posaient des questions, des vertes et des pas mûres. A entendre ce dialogue de sourds, le téléspectateur est en droit de se demander : y a-t-il vraiment un peuple, et y a-t-il une opposition sérieuse en Algérie ? On avait l’impression que les deux parties ne cessaient de se renvoyer la balle et de charger le vis-à-vis.

Face à l’opposition composée de citoyens, engagés dans la bataille du changement, il y a des milliers de policiers, de gendarmes et de militaires, de journalistes, de chefs d’entreprises, oligarques, de juges, de walis, de chefs de daïras, de présidents d’APC, de politiciens et de « redresseurs » de toutes natures, prompts à casser tout ce qui tient la route et menace leurs casse-croûtes.

Et voilà que l'élection d'un milliardaire populiste aux USA, Donald Trump, met à bas tous les échafaudages élevés par les hight brow, think tank et les grosses huiles, dominant le peuple des jeunes en Algérie. Quelle extraordinaire et contradictoire équation, mêlant oligarques aux poches pleines, dans une incroyable révolution, une invraisemblable dynamique de changement.

Que va-t-il se passer chez nous?

Le débat est ouvert.....

SMB

Tag(s) : #Vie politique

Partager cet article

Repost 0