Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Réseau des Démocrates

Espace de rencontres et d'échanges d'expériences en vue de construire des alternatives démocratiques et sociales.

Réseau des Démocrates

Un Cri Osé : Il est à suivre…!!!

Il s'appelle Daoud Ould Ahmed Aicha, le chef du nouveau parti récemment reconnu par les autorités de Nouakchott. Le parti Nida al-watan( abrégé NEW)  (l'appel de la patrie) est le dernier né parmi les partis politiques dont le référent communautaire constitue ouvertement un élément essentiel qui motive  alors que d'autres mouvements  (RAG et FPC) qui récusent tout communautarisme, sont refusés ou mis en hibernation par le ministère de l'intérieur du pays.
 
Selon une source médiatique parue ces derniers jours, le parti de ce monsieur connu pour ses joutes négrophobes , veut créer l’état national en Mauritanie et consacrer l’identité arabo-maure ancestrale. Sa posture extrémiste est claire et nette, comme on entendait le slogan "la France aux français" au sein des milieux extrêmes droite en France, "la Mauritanie aux maures" point barre. Le chef du nouveau parti s'autorise à une révision historique pour asseoir ses thèses idéologiques et politiques. Une résistance anticoloniale exclusivement arabo-maure aurait permis la fondation de la Mauritanie actuelle qui accueille certains intrus arrivistes noirs (hors haratines) . La dangerosité de ce courant fait du baathisme haineux , du panarabisme obsessionnel et d'un national socialisme culturel et exclusiviste, ne semble pas inquiéter les services TRÈS renseignés des autorités mauritaniennes. Un extrémiste comme Mr Ould Ahmed Aicha, est certainement assimilationniste qui voudrait une Mauritanie monoculture à préserver du péril nègre . 
 
Quand on relie l'avènement officiel de ce parti aux velléités totalitaires connues de tous,  avec le "dialogue national inclusif" en cours au sein du palais des congrès, on dirait que certains dialoguistes sincères sauront  plus tard qu'ils étaient pris dans un cirque sans nom à leur insu. Le ministère de l'intérieur qui envoie ses éléments encadrants au palais des congrès pour superviser  (surveiller et espionner) , est le même qui estime que les positions connues publiquement "négrophobes" du parti Nida al-watan sont admissibles dans l'échiquier politique national. Peut-être les limiers du VRAI pouvoir (tribus+clergé+fric) ont un PACTE SERMENT méconnu de nous Z'autres , qui interdirait qu'on refuse de reconnaître un parti créé par un Maure en Mauritanie. Mr Ould Ahmed Aicha saura s'entourer des éléments déçus par "la méthode douce" du régime actuel qui donnerait de l'importance aux autres composantes non maures, à leur goût. Panarabe étriqué et complexé, il sera rejoint probablement par une certaine élite haratine en quête d'arabité qui l'honorerait vis à vis de son semblable (peul, soninke ou wolof) par la peau perçu comme un intrus à la nation mauritanienne. Le gouvernement mauritanien est pourtant très en alerte sur certains critères ressassés pour refuser des mouvements politiques et associatifs, (communautarismes, extrémismes et autres). Et là, la donne a peut être changé, si ce paraissant berger des chameaux Ould Ahmed aicha et ses potes ne sont ni extrémistes et ni communautaristes, on se demande ce qui motive vraiment la non reconnaissance des FPC de Mr Thiam, d'IRA et du RAG de Biram Dah Abeid et ses amis.

 

 

 

Kundou Soumaré
 
A Écouter également cette vidéo:

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article