Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 Décès de Nabile Farès : Les obsèques au cimetière Vaudrans à Marseille

le 01.09.16 | 10h00 Réagissez

L’écrivain Nabile Farès, décédé mardi à l’hôpital Montsouris à Paris suite à une longue maladie, sera inhumé samedi à 10 h au cimetière Vaudrans, à Marseille.

La levée du corps aura lieu demain à 9h à l’Institut Montsouris (Paris). Né en 1940 à Collo, (Skikda), le fils de Abderrahmane Farès, ancien président de l’Exécutif provisoire, a fait ses études à Ben Aknoun avant de rejoindre le FLN-ALN suite à l’appel à la grève des lycéens de 1956. Docteur d’Etat en lettres, Nabile Farès enseignait la littérature en Algérie et en France. Ecrivain, poète, penseur et dramaturge, Farès a publié plusieurs ouvrages consacrés à des sujets variés évoquant, à chaque fois, l’exil.

Ceux qui l’ont côtoyé gardent de lui l’image d’un écrivain lucide et d’un homme très jovial. L’écrivain Youssef Zirem, parle de l’ «incomparable élégance de l’âme» du défunt. «Farès symbolise l’écrivain libre que personne ne récupère. Comme son père, il a aimé l’Algérie et l’Algérie l’a marginalisé à outrance. Il est resté pourtant jovial, toujours plein d’humour. Il est resté à l’écoute de l’autre. Il s’est battu pour les droits humains. Il s’est battu contre les dictatures, toutes les dictatures », précise l’auteur de La Porte de la mer qui rappelle que Farès, qui est né à Collo, avait la Kabylie dans le sang même s’il y n’avait pas beaucoup vécu.
Nadir Iddir

Tag(s) : #Vie Culturelle

Partager cet article

Repost 0