Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 Pour mener à bien son projet de réforme Benghebrit s’entoure de «nouvelles compétences»

La ministre de l’Education nationale a entamé de gros bouleversements dans son secteur. Les premières mesures de ces changements seront appliquées à partir de la rentrée prochaine. L’amélioration de la qualité de l’enseignement ne peut se faire sans l’apport d’un personnel compétent, expérimenté et rodé en la matière, nous explique-t-on. Et c’est dans cet objectif que la ministre a décidé de s’entourer de nouvelles compétences.
Le ministère de l’Education a connu un mouvement dans plusieurs postes. Une démarche motivée uniquement par la valorisation des compétences seules à même d’opérer une avancée dans la restructuration du secteur de l’éducation nationale, selon une source autorisée au ministère de l’éducation.
Le mouvement, nous explique-t-on, est «naturel et rentre dans un cadre normal» comme cela se fait dans tous les autres départements ministériels. «La promotion est au cœur de ce mouvement effectué principalement, pour occuper des postes ayant été vacants», d’après notre source. D’ailleurs, il y a une centaine de CV et une série d’entretiens sur plusieurs niveaux avant de procéder à la promotion. Les personnels concernés sont des proviseurs, inspecteurs ou responsables au niveau des directions de l’éducation qui «ont fait leur preuve dans la gestion», nous affirme-t-on. Ce mouvement, a été réalisé sur la base d’indicateurs de compétences.
«Ce sont des cadres qui ont prouvé leur efficacité, soit d’après les résultats scolaires pour les proviseurs et chefs d’établissements ou sur la base du travail effectué sur la formation et dans le domaine pédagogique pour les inspecteurs», est-il précisé.
Le changement, semble être le mot d’ordre au ministère de l’Education. La ministre de l’Education qui va entamer une nouvelle année scolaire sous le signe du changement estime certainement, selon notre source, que les nouveaux venus sont «mieux dans ces nouveaux postes». Cependant, au delà des personnes, le changement touchera aussi le volet pédagogique. En plus des nouveaux manuels scolaires que découvriront à la rentrée, les élèves de première et deuxième année primaire ainsi que ceux de la première année moyenne, la ministre de l’Education va s’attaquer à l’examen du baccalauréat.
L’examen va connaître une refonte totale, promet Benghebrit qui s’apprête à déposer la copie finale du projet de la refonte au gouvernement. En septembre, le gouvernement devra annoncer la nouvelle formule du bac. D’autres réformes seront par la suite engagées pour les autres paliers de l’éducation.
Pour mener à bien son projet de modernisation du secteur et l’amélioration du système éducatif, la ministre de l’Education a fait appel à de nouvelles compétences.
L’amélioration de la qualité de l’enseignement ne peut se faire sans l’apport d’un personnel compétent et expérimenté, nous explique-t-on.
S. A.

Nombre de lectures : 464

Tag(s) : #Vie Educative

Partager cet article

Repost 0