Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

De mon éducation, je garde une sensation de perpétuel danger. J'ai la peur des choses et des hommes. Je n'ai jamais su si ma peur était réelle. J'étais prisonnière de cette éducation basée sur la méfiance et l'interdit.» - Nassira Belloula
De mon éducation, je garde une sensation de perpétuel danger. J'ai la peur des choses et des hommes. Je n'ai jamais su si ma peur était réelle. J'étais prisonnière de cette éducation basée sur la méfiance et l'interdit.» - Nassira Belloula

Lakhdar Mariche écrit...

Nouveau roman de mon amie Nassira Belloula

"Aimer Maria l'histoire d'une femme algérienne en prise avec ses démons, le mari, les traditions, la religion vue par la société, mariée à 16 ans à un inconnu, donnée en réparation pour une vieille querelle familiale et arrachée à son cousin, ami d'enfance et amoureux transi Ali. Vingt cinq ans a supporter le corps d'un homme qu'elle n'aime pas, à trimer matin et soir dans son foyer qu'elle ne considère pas le sien. à élever six enfants. Haï par le mari qui aussi aimait une autre mais ne pouvait pas dire non à ses grand-parents il risquait de perdre son héritage. Haï par la belle-mère jalouse de sa mère Rosa belle et libre que le mari traite en égale et que le beau fils appelle Rosa Luxembourg. Haï par elle-même, à cause de sa soumission, enfermée, maltraitée, exploitée, délaissée.

Pour survivre elle va créer un espace dans la cour à cajoler le citronnier donné par Ali et venir le rejoindre et lui parler chaque crépuscule. Cet espace entre menthe sauvage, bégonias et jasmins, elle va tenter de survivre. Puis, elle va se révolter lorsqu'elle entendit un imam allumé dire que son paradis de femme dévouée serait de retrouver son mari dans l'au-delà alors qu'elle espérait comme récompense une union enfin avec son Ali.

Sa révolte est une dépression puis une folie mais elle s'engage dans un combat contre la mort, contre le néant, contre le malheur, divorcer pour être libre pour Ali dans l'autre vie. Un drame sociale mais ne désespérez pas c'est un hymne à l'amour et à la vie."

Une présentation faite par l'auteure que je reproduit ici en souhaitant un plein succès à cette nouvelle création. Espérons qu'il trouvera un très bon éditeur en Algérie !

Tag(s) : #Vie Culturelle

Partager cet article

Repost 0