Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

« Qûm », un nouveau mouvement pour défendre les libertés en Algérie

le 03.07.16 | 16h19 | mis à jour le 03.07.16 | 18h42 Réagissez

zoom | © Meziane A. El Watan

Sit-in de solidarité avec les détenus de Kbc devant le TNA...

Imprimer Envoyer à un ami Flux RSS Partager

Un groupe composé essentiellement de militants politiques et de journalistes vient de lancer un nouveau collectif, baptisé Qûm (lève-toi). Ses initiateurs appellent les Algériens à se mobiliser contre l’arbitraire.

La naissance de ce collectif survient dans un contexte marqué par une escalade des atteintes aux libertés en Algérie. « Les tenants du pouvoir s'emploient systématiquement à porter des coups durs aux rares espaces de libertés. Les acquis démocratiques d'octobre 1988 arrachés de hautes luttes sont encore une fois bafoués », constatent les initiateurs de Qûm dans une déclaration rendue publique aujourd’hui dimanche.

Le collectif appelle les Algériens à se mobiliser massivement pour :

- Exiger la libération immédiate des trois détenus, Mehdi Benaissa, Riad Hartouf et Nora Nedjaï injustement incarcérés et la cessation des poursuites judiciaires.

- La défense des droits et libertés démocratiques.

- La solidarité active à chaque fois que la liberté est menacée ou qu’un citoyen ou citoyenne est injustement privé(e) de ses droits.

Déclaration intégrale du collectif Qûm

Fidèle à sa nature autoritaire, le pouvoir franchi un nouveau cap dans l'arbitraire. Les atteintes aux libertés démocratiques chèrement acquises, se multiplient dangereusement. Erigeant la répression en mode de gouvernance, les tenants du pouvoir s'emploient systématiquement à porter des coups durs aux rares espaces de libertés. Les acquis démocratiques d'octobre 1988 arrachés de hautes luttes sont encore une fois bafoués.

Les lois liberticides - existantes et en préparation - étouffent le mouvement associatif, menacent le pluralisme politique et syndical déjà mis en difficulté, remettent en cause les droits sociaux et économiques. Le harcèlement judiciaire contre les militants notamment ceux du Sud et contre les défenseurs des droits humains confirment la logique d'un pouvoir en crise. .

L'épisode de la chaîne de télévision KBC en est la énième démonstration. La mise sous mandat de dépôt de son directeur général Mehdi Benaissa, de son directeur de production Riad Hartouf et de la directrice au ministère de la culture Nora Nedjai est une décision inacceptable que nous condamnons fermement.

Le Collectif Qum a appelle les citoyennes et citoyens à se mobiliser massivement

pour:

- Exiger la libération immédiate des trois détenus, Mehdi Benaissa, Riad Hartouf et Nora Nedjaï injustement incarcérés et la cessation des poursuites judiciaires.

- La défense des droits et libertés démocratiques.

- La solidarité active à chaque fois que la liberté est menacée ou qu’un citoyen ou citoyenne est injustement privé(e) de ses droits.

Alger le 03 juillet 2016

Les initiateurs :

ADDAD Hakim- Militant politique

AYACHI H’mida – Journaliste

GUETTAL Nassima - Militante des droits de l’Homme

LARABI Samir – Journaliste

BESKRI Yasmine – Ingénieur

LABTER Amine - Dessinateur de presse

HERBANE Fatiha - Militante associative

MOKRANI Djalal -Militant associatif

ABANE Meziane – Journaliste

BOUCHERGUINE Adel – Journaliste

OUALI Hacen – Journaliste

SEMAOUNE Nassim - Journaliste

BOUBKEUR Nabil - Documentariste

SABEUR CHERIF Younes - Militant politique

DJABRI Mehdi – Militant politique

KADI Mohamed – Militant associatif

Partager cet article

Repost 0