Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Légion d'honneur remise vendredi par l'Elysée au prince saoudien Mohammed bin Nayef

Sans darbouka ni trompettes", l'humoriste et chroniqueuse de France Inter a célébré, à sa façon, la Légion d'honneur remise vendredi par l'Elysée au prince saoudien Mohammed bin Nayef. Face à elle: le ministre des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault.

Sophia Aram renfile son niqab. Déguisée en Saoudienne, l'humoriste est revenue dans son billet d'humeur de ce lundi 7 mars à l'antenne de France Inter sur la décoration par l'Elysée du prince et ministre de l'Intérieur saoudien Mohammed bin Nayef, vendredi dernier.

Le visage caché derrière un voile noir, Sophia Aram s'adresse dès le début de sa chronique au ministre des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, invité de la matinale. Le tout avec un accent arabe et un humour des plus grinçants: "C'est dommage quand même d'avoir fait ça en catimini, sans darbouka ni trompettes, parce que si vous m'aviez prévenue, moi, j'aurais pu demander à ma bonne philippine de faire péter le Champomy, je serais pas venue avec mes mains de tentatrice vides!", lance la chroniqueuse les mains gantées. En face, Jean-Marc Ayrault, rit jaune. Mais le billet d'humeur de Sophia Aram vient seulement de commencer; il lui reste donc plusieurs minutes encore à subir les piques de l'humoriste.

"Si on faisait la fête à chaque décapitation, ce serait l'ambiance Ibiza toute l'année"

"J'ai compris, enchaîne Sophia Aram. Bah oui, où avais-je la tête? Vous vous êtes dit: "On va quand même pas faire la fête avec des Saoudiens à cause des décapitations! Mais ça aussi c'est dommage, parce que si on faisait la fête à chaque décapitation, ce serait l'ambiance Ibiza toute l'année!" Et la chroniqueuse de rappeler que dimanche 6 mars, l'Arabie Saoudite dépassait "la barre des 70" décapitations depuis le début de l'année. Et que le 2 janvier dernier, pas moins de 47 personnes ont été décapitées en une seule journée par le royaume wahhabite.

Esquissant toutefois quelques sourires, Jean-Marc Ayrault ne dit mot. En face, Sophia Aram enchaîne: "S'il vous reste une guillotine ou deux, ça serait un beau cadeau à faire à notre ministre de l'Intérieur! Ah je vous promets, lui, il va adorer. Et comme vous, ça vous sert plus à rien, je me disais, si en plus ça peut rendre service et que ça débarrasse, ça peut faire d'une pierre deux coups. Et puis je me disais...Plutôt que de la donner à n'importe qui [cette légion d'honneur], si vous alliez l'accrocher sur la poitrine de Raïf Badawi ou sur celle d'Ali al-Nimr, je sais pas si ça aiderait à vendre des Rafale, mais c'est toujours mieux de vendre rien du tout que de vendre son honneur."

Une chronique incisive, qui a immédiatement reçu de très bonnes critiques sur les réseaux sociaux:

Ce n'est pas la première fois que Sophia Aram revêt le niqab lors d'une chronique. En janvier dernier, toujours à l'antenne de France Inter, l'humoriste avait par exemple fustigé le "féminisme discret" du monarque d'Arabie Saoudite, décédé quelques jours auparavant.

Eurosport

Gatlin s'offre le record du monde du 100m en 9''45 (mais il ne sera pas validé)Eurosport

Tag(s) : #humour noir

Partager cet article

Repost 0