Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Espace conçu pour les Démocrates de tous bords.

Réseau des Démocrates

LA FACE CACHÉE DE TARIQ RAMADAN

Tariq Ramadan
Tariq Ramadan

SOCIETE - PAR LA RÉDACTION DE "MONDAFRIQUE" - Publié le 10 Juin, 2015

Menaces, insultes, diffamation. Tous les musulmans qui ne font pas allégeance au petit-fils d’Hassan Al-Banna, Tariq Ramadan, déclenchent son courroux. Une chronique de Ian Hamel.

inPartager23

Crédit photo: Tous droits réservés d.r.

En septembre 1994, Tariq Ramadan, professeur de français dans un collège de Genève, crée l’association Musulmans, Musulmanes de Suisse (MMS) et se bombarde président, sans tenir compte du fait que la plupart des musulmans de Suisse ne viennent pas d’Afrique du Nord mais de Turquie, de Bosnie, du Kosovo, et vivent en Suisse alémanique. Dès le 16 décembre 1994, Tariq Ramadan organise le premier congrès du MMS. Les musulmans ne se bousculent pas pour répondre à son appel. Qu’à cela ne tienne, il fait venir par bus entiers de l’Hexagone des militants de l’union des organisations islamiques de France (UOIF), proches des Frères musulmans, notamment Malika Dif et Hassan Iquioussen. Mais une journaliste du magazine suisse L’Hebdo révèle le pot aux roses, titrant « Les musulmans de Suisse étaient… français ». Elle raconte qu’à l’intérieur du congrès, les non musulmans et les journalistes auraient été traités d’« insectes ». Tariq Ramadan ne s’en relève pas. Il décide d’abandonner la Suisse pour la France.

Faux professeur à Fribourg

Aujourd’hui encore, le petit-fils d’Hassan Al-Banna, le fondateur des Frères musulmans égyptiens, peine à se faire entendre sur les bords du lac Léman. Le Centre islamique de Genève, créé en janvier 1961 par Saïd Ramadan, le gendre d’Hassan Al-Banna, aujourd’hui dirigé par son fils Hani Ramadan, le frère de Tariq, est considéré par beaucoup de musulmans comme une secte obscurantiste. C’est sans doute la seule mosquée en Europe appartenant exclusivement à une seule famille, les Ramadan (voire le document ci-joint). Quant à Tariq Ramadan, il n’a pas laissé que de bons souvenirs en Suisse. Enseignant, il séchait très souvent sa classe, critiquait ses collègues. Dans son livre Les Musulmans dans la laïcité, publié en 1994, il écrit en page 175 que les cours de biologie, d’histoire et de philosophie « peuvent contenir des enseignements qui ne sont pas en accord avec les principes de l’islam ».

Et surtout, il adresse des chroniques dans les journaux, notamment dans Le Monde, pour réclamer « un moratoire sur l’application de la charia ». Il se présente comme « professeur de philosophie et d’islamologie à l’université de Fribourg ». Or, il n’est ni professeur, ni même assistant. Tariq Ramadan se contente de donner bénévolement chaque semaine un exposé d’une heure sur l’islam aux étudiants fribourgeois. Néanmoins, c’est cette carte de visite biaisée qui lui permet de se faire passer à l’étranger pour un universitaire. « Malgré un bagage intellectuel assez léger, Ramadan se prévaut aujourd’hui d’enseigner à Oxford. Il oublie simplement de préciser que sa chaire universitaire est financée intégralement par le Qatar », souligne Alain Chouet, ancien chef du service de renseignement de sécurité à la DGSE. Pour mémoire, en sortant son chéquier, l’un des fils de Kadhafi avait obtenu un doctorat d’une université britannique, ne se donnant même pas la peine de le rédiger lui-même.

Des guetteurs sur la Toile

Charles Genequand, spécialiste du monde arabe à l’université de Genève, n’a jamais été convaincu par le sérieux de Tariq Ramadan. Il lui a refusé sa thèse portant sur le réformisme islamique et Hassan Al-Banna. Les raisons ? Tariq Ramadan tentait de faire passer son grand-père pour un Gandhi musulman. « Non seulement, il refusait d’apporter des corrections à sa thèse, mais il harcelait les membres du jury pour l’obtenir au plus vite », se souvient Charles Genequand. Témoignage confirmé par Ali Merad, professeur émérite à l’Université de la Sorbonne Nouvelle Paris III et auteur de trois Que sais-je ? sur l’islam. Tariq Ramadan est allé jusqu’à le menacer d’une plainte universitaire s’il n’obtenait pas son doctorat. « J’ai été directeur de thèse pendant près de quarante ans en France, en Belgique, en Suisse. Je n’ai jamais vu un étudiant se conduire de la sorte », a témoigné Ali Merad (1). À cette époque, Tariq Ramadan décrochait lui-même son téléphone pour insulter et menacer tous ceux qui n’appréciaient pas à sa juste mesure son talent.

Aujourd’hui, il peut compter sur des dizaines de guetteurs sur la Toile. « Il suffit que j’écrive trois lignes sur Internet un peu critique vis-à-vis de Tariq Ramadan pour que je reçoive immédiatement une cinquantaine de messages plus que désagréables de la part de ses sbires », dénonce Ahmed Benani, politologue et anthropologue à l’université de Lausanne. « Tariq Ramadan n’est qu’une icône télévisuelle. Où sont ses travaux universitaires ? Aucun chercheur, qu’il s’agisse d’Olivier Roy, de Gilles Kepel, de Rachid Benzine, de feu Mohammed Arkoun ou d’Abdelwahab Meddeb ne l’a jamais pris au sérieux », lâche Ahmed Benani, qui a connu à Genève Saïd Ramadan, le père d’Hani et de Tariq Ramadan, disparu en 1995.

Les musulmans privés de parole

Même son de cloche de la part de Mohamed-Chérif Ferjani, islamologue et professeur à l’université Lyon-2. « Les insultes ? Je ne prends même plus le temps de les lire. En revanche, Tariq Ramadan n’ose pas m’affronter directement. J’ai dénoncé ses multiples mensonges dans mon livre Le politique et le religieux dans le champ islamique (2) ». Pour enjoliver l’image d’Hassan Al-Banna, Tariq Ramadan gomme systématiquement le caractère militaire et violent des Frères musulmans, en traduisant par exemple « jundî », non pas par « soldat », mais par « militant », et « katîba » par « cercle » au lieu de « brigade » ou « phalange ». Plus grave, il oublie de rappeler qu’Hassan Al-Banna prônait le califat « comme la seule forme possible de l’Etat islamique ». « Une bonne partie des attaques sur Internet sont pilotées par des professeurs d’université français. Ils demandent à leurs étudiants-chercheurs d’insulter tous ceux qui émettent des doutes sur les compétences de Tariq Ramadan », assure Mohamed-Chérif Ferjani.

« Bien évidemment, Tariq Ramadan a beau jeu de prétendre qu’il n’y ait pour rien. Mais je constate qu’il n’a jamais pris ses distances avec les insultes et les menaces proférées par ses acolytes. Ces derniers s’en prennent tout spécialement aux intellectuels d’origine musulmane. Le but est de créer un climat détestable et de tout faire pour empêcher les musulmans, qui ne partagent pas les idées de Ramadan, de s’exprimer », commente Haoues Seniguer, maître de conférence en science politique à Sciences Po Lyon. « C’est d’autant plus désagréable que les écrits de ce personnage méprisant manquent terriblement d’épaisseur scientifique. Un élément significatif : les lacunes révélatrices en matière de culture islamologique où les références à des penseurs tels que Rachid Benzine, Nasr Hâmid Abû Zayd, ou Mohamed Arkoun sont systématiquement absentes, voire écartées, car elles ne cadrent pas avec son système idéologique global ».

La bouche tordue par la haine

Même son de cloche de la part de Dominique Avon, agrégé d’histoire, licencié d’arabe, professeur à l’université du Maine, spécialiste des religions : « Dans Muhammad, vie du prophète, Tariq Ramadan s’en tient à un discours de traditionniste en présentant Adam comme le premier prophète ! Adam est une figure mythique, aucun autre universitaire un peu sérieux n’oserait écrire ce genre de chose », souligne-t-il, ajoutant que « celui qui se présente comme islamologue n’utilise jamais la moindre source académique pour parler des premiers siècles de la religion musulmane ». Ses seules références sont le Coran, les Hadiths (les actes et les paroles du prophète) non soumis à la critique historique, et quelques commentateurs médiévaux soigneusement sélectionnés.

Face à des contradicteurs, Tariq Ramadan abandonne très vite son sourire de miel, pour éructer, la bouche tordue par la haine. Le docteur Bakary Sambe, enseignant-chercheur au centre d’étude des religions, UFR des civilisations, arts et communication, à l’université Gaston Berge, à Saint-Louis du Sénégal, en a fait la triste expérience. « Alors qu’en France, il se vante d’être pleinement européen. En Afrique, il désigne l’Occident comme l’origine de tous les maux des musulmans. Sur l’intervention française au Mali, il adopte exactement la même position que les Frères musulmans, le Tunisien Rachid Ghannouchi et l’Egyptien Mohamed Morsi », rappelle Bakary Sambe. Mais pour s’être opposé à Tariq Ramadan, l’universitaire sénégalais a été présenté comme « anti-arabe » et même « pro-israélien », dans des écrits adressés à des étudiants musulmans, jusqu’aux Etats-Unis. « J’ai été obligé d’écrire un article en anglais pour contrer tous les mensonges que Tariq Ramadan proférait à mon égard », dénonce le chercheur africain.

Ian Hamel, « La vérité sur Tariq Ramadan. Sa famille, ses réseaux, sa stratégie », Editions Favre, 2007.
Mohamed-Chérif Ferjani, « Le politique et le religieux dans le champ islamique », Fayard, 2005.

TARIQ RAMADAN

inPartager23

PUBLIÉ PAR LA RÉDACTION DE

La rédaction de Mondafrique

24 COMMENTAIRES

LE 10 JUIN, 2015

Bien que je ne sois pas un fervent partisan de M. RAMADAN, je trouve votre article trop à charge, très tendancieux et manquant d’objectivité.
A commencer par le titre: “Menaces, insultes, diffamation. Tous les musulmans…...déclenchent son courroux”. Il n’y a aucun propos insultant de TR rapporté dans l’article.
Si on veut être crédibles, il faut un minimum d’objectivité
Pas sérieux.

LE 10 JUIN, 2015

Meme constat article pas très sérieux, on peu critiquer Mr Ramadan mais pas de cette façon ca sent le regelement de compte.

LE 10 JUIN, 2015

Le degré zero de l’analyse ce papier. Mondafrique vous nous avez habitué à plus sérieux.

LE 10 JUIN, 2015

Cet article est dégoutant! Comment Mondafrique peut laisser ce Ian Hamel déverser son fiel sur un homme courageux qui est le seul à tenir tête à tous les fachos d’Europe qui n’ont qu’une idée en tête le faire taire. Dire qu’il se réfère pour écrire un livre destiné principalement aux musulmans au Coran et aux Hadiths, je ne vois pas ce qu’il y a de déshonorant. Ce Ian Hamel est envahi par la jalousie, l’envie et la méchanceté , trois défauts qui heurte la conscience des musulmans. Cachez-vous Mr Hamel!

LE 10 JUIN, 2015

Excellent article qui reflète parfaitement les manières détestables de ce détestables personnage.
Il est vrai qu’on peut lui reprocher son manque de nuances par moment, mais cela n’enlève rien à sa crédibilité, surtout quand on a pris le temps d’analyser la rhétorique haineuse de cet imposteur.
A Nanita: “Le seul homme courageux qui tient tête aux fachos”
Hahihahihhaha…vous êtes vraiment drôle, mais pensez à redescendre sur la planète terre…
Connaissez vous la secte des brothers muslim fondée par son grand-père Hassan albana ?
C’est aujourd’hui la multinationale du terrorisme djihadiste.
Instruisez vous avant de nous faire part de votre opinion.

LE 10 JUIN, 2015

Enfin l’imposteur est démasqué par cet excellent article. C’est le “gars” le plus trouble que je connaisse. Les frères musulmans sont les premiers fossoyeurs de cette belle religion.
Il faut espérer que le Général al-sissi les extermine TOUS.

LE 10 JUIN, 2015

Les commentaires agressifs et haineux de certains confirment le contenu de cet excellent article. Dès que des critiques s’expriment sur ce télévangéliste, pubertaire de la pensée, les réactions ne tardent pas

LE 11 JUIN, 2015

(...) qu’il n’y EST pour rien (...)

LE 11 JUIN, 2015

ANTIFM, Hassan el Banna, le fondateur des frères machin, est son grand père maternel, et alors ! c koi le rapport elBanna est décédé lorsque Ramadan n’avait que 13 ans, ou voulez vs revenir ? il faut savoir que Tarik ramadan n est pas daccord avc ce courant, Ayez une information complète avant de juger les autres.

LE 11 JUIN, 2015

Ce type s’acharne tout le temps sur luihttp://tariqramadan.com/blog/2008/02/10/m-ian-hamel-en-campagneet-le-boycott/

LE 11 JUIN, 2015

On peut ne pas être d’accord avec un intellectuel, un politicien, ou autre sur son analyse ou sa vision sur différents sujets, c’est la liberté d’expression, mais ce que je ne comprends pas c’est que lorsque on est pas d’accord avec quelqu’un on le réduit à son origine ou le présentant comme fis de ou petit fis de …,article à charge et il manque d’objectivité.

LE 11 JUIN, 2015

Nanita
“Un homme courageux qui est le seul à tenir tête à tous les fachos d’Europe qui n’ont qu’une idée en tête le faire taire”

Sans blagues ???? Les fachos d’Europe genre Soral ou autres n’ont certainement pas comme idée principale de faire taire Tariq Ramadan, il s’en fichent de ce personnage. De plus ils s’offre des alliances avec même des ultralibéraux des droite comme Marquardt donc dire qu’il est seule c’est une vaste blague. Contester les arguments, c’est faux que Tariq Ramadan a fait venir de

LE 11 JUIN, 2015

@ ALGERIEN LIBRE
En quoi cet article manquerait d’objectivité ?
Si vous avez des infos comme quoi il n’est pas vrai que Tariq Ramadan aurait fait venir des musulmans de France en le faisant passer par des musulmans suisses donnez-le. Cet article est suffisamment sourcé avec des noms et des faits précis. Contestez-le

LE 11 JUIN, 2015

Enfin un article qui démontre bien les zones d’ombres de “Frère Tariq” et son double discours, selon le pays ou le continent ou il se trouve, selon les gens en face de lui, il ne tient jamais le même discours sur plusieurs sujets. Ce qui n’est pas logique entre nous, ses propos ne doivent pas changer en fonction de son auditoire, c’es être un caméléon ça. Si quelqu’un le contredit il hurle de suite à l’islamophobie si c’est un non-musulman ou à la traîtrise si c’est un musulman qui n’est pas d’accord avec lui, Tariq devrait apprendre un peu plus l’humilité et arrête de penser qu’il représente à lui seul l’Islam. Parfois on dirait un gourou, vu comment ses fans le défendent, je le trouve parfois intéressant, mais parfois aussi malhonnête intellectuellement. On sait pour qui il roule… Comme le Qatar et l’Arabie Saoudite… Bref. Article qui va peut être éclairer 1 ou 2 personnes sur ce personnage ambigu au double discours, ça sera déjà ça. Salaam.

LE 11 JUIN, 2015

Sans oublier que les Frères musulmans ont toujours été appuyés et soutenus par les USA, depuis leur création, certains muslims disent même que les frères musulmans sont une sorte de franc-maçons, comme eux une confrérie… En 2011 les USA soutenait Morsi, là maintenant les américains se sont rapprochés de l’Iran donc plus besoin de certains pays. C’est ça la géopolitique, intérêts financiers et stratégiques, et pour cela ya pas de frères de religions, mais l’argent et le pouvoir seul qui compte (malheureusement). Et les dirigeants des pays musulmans ne sont pas derniers à copiner avec certains pays au détriment du peuple palestinien par exemple.

En lien : http://blogs.mediapart.fr/blog/la-louve-alfa/160813/un-accord-secret-entre-obama-et-les-freres-musulmans-pour-ceder-40-du-sinai-gaza

LE 11 JUIN, 2015

Je considère cet article déplacé, pourquoi n’affrontez-vous Tarik Ramadan qui est un homme sage, instruit et bien élevé. Vous montrez votre faiblesse en parlant de la sorte, vous êtes jaloux. Montrez nous ce que vous êtes capable de faire. L’auditoire jugera. Vous n’avez aucune preuve de ce que vous avancez à propos de ce Monsieur. J’ai lu plusieurs de ses ouvrages ils sont au Top de l’intelligence.

LE 12 JUIN, 2015

Pour une fois qu’un de article de presse ne fait pas alégence au prophète-gourou, les internautes se déchaînent. En quoi l’article est à charge? On précise que TR n’a pas les diplômes, ni les références dont il se targue. C’est simple et vérifiable. Comme quoi son business marche bien. Si un jour il est déchu, les maraboutés criront à l’islamophobie et au complot…. Comme à chaque fois.

LE 12 JUIN, 2015

slt,
je n’ai jamais vu un article aussi peut sérieux! c’est de la haine déversée gratuitement.
pourquoi laisser diffuser un tel article qui discrédite mondafrique???
la diffamation! si TR n’avait pas toute les qualités/diplomes qu’il prétend, pensez-vous qu’il serait a Oxford, par exemple??? c’est laid la jalousie!

LE 12 JUIN, 2015

Très bon résumé... on en fait jamais assez pour dégonfler la baudruche Ramadan tant il arrive à faire illusion sur quelques âmes bien intentionnées mais malheureusement souvent naïves ou incultes..

LE 13 JUIN, 2015

pauvre article de mr Ian Hamel .Manque d argumentation et trop de charge negative qui ne peut indiquer que la jalousie d un ex colegue qui a echouer a etre sur le premier plan de reformateurs ,pliticien et philosophe tel que Mr Tariq Ramadan .
les petites moustiques ne pourront jamais rejoindre la taille des elephant cher tout petit Hamel !

LE 13 JUIN, 2015

Très bon condensé de ‘‘l’imposture Tariquienne’‘. Mais cela reste insuffisant tant il mène en bateaux ceux et celles qui le suivent faute d’une véritable culture à la fois anthropologique, idéologique et surtout politique.

Mais la faute à qui ? Et bien la faute incombe d’bord aux médias télévisuels toujours en quête de scoop et ce Tariq leur en donne tous les jours Alors aux européens d’assumer ce que leurs TV leur donnent comme matériaux même s’ils sont biaisés à la base.

Quant à ceux qui sont offusqués par le contenu de cet article, rien ne les empêche d’aller chercher ce qu’il veulent lire sur les partisans de Ramadhan Ils seront bien servi

LE 14 JUIN, 2015

j’avais une trentaine d’années lorsque ce gourou commençait à germer en France une idée de récupérer les brebis égarées des banlieues. On se demandait d’où il sortait. D’autres ont essayé pour récupérer la mosquée de Paris, mais un bannat à cet endroit, attention danger. Depuis, c’est le noeux de la guerre entre les musulmans et les imposteurs de son rang. La haine du musulman en France, c’est lui qui en est à l’origine, et qu’il aille faire fortune en Suisse ne m’étonne pas. D’ailleurs, pourquoi ne retourne t il pas en Égypte son pays d’origine ? Peur d’Al Sissi ?? Même l’Égypte n"en veut pas c’est dire si le pharaon a du bol. Ce salop a fait exactement ce qu’ont fait ses ancêtres des sectes d’antan en récupérant les écrits des plus grands philosophes pour en extraire une controverse. Manipulateur ! Pervers.

LE 15 JUIN, 2015

C’est très drôle de voir les commentaires de quasiment tous les pseudos arabe se réjouir de cet article qui dénonce les discours de TR qui salissent l’islam. Ces même personnes qui nous disent que sont discours ne représente pas les musulmans et s’il est partagé par des musulmans c’est qu’ils ont été manipulé voir même payer d’après l’auteur de cet article. Heureusement que vous êtes là pour expliquer au musulmans quoi penser afin de ne pas les laisser se laisser se faire embobiner ;).

J’ai également beaucoup ri quand je vois encore des gens critiquer les frères musulmans ou Mohammed Morsi, mais rien sur Sissi voir même des encouragements pour qu’il “extermine ses frères musulmans”. Là encore merci de penser à la place du peuple égyptien quand au choix de son leader. Après on vient nous expliquer que les peuples arabo-africain ne sont pas fait pour accueillir la démocratie quand en réalité on ne veut pas de démocratie dans ces pays là, on veut simplement qu’ils pensent comme nous.

Pour certains en France, un Sissi qui fait un coup d’état et qui extermine un parti politique entier vaut mieux qu’un Mohamed Morsi qui se fait élire mais qui ne pense pas comme “nous”...

Quand à l’article beaucoup de raccourcis, aucune argumentation, du name droping (comme si l’on ne pouvait pas faire la même chose pour valider le travail de TR, comme Edgar Morin par ex…) il ne vaut pas la peine d’être commenter. Une petite couche de plus sur TR pour convaincre les personnes qui ne prennent pas le temps de l’écouter ou pour celles en manque d’arguments pour le critiquer. Le problème c’est que vous ne pourrez pas faire le même travail avec tous les musulmans qui commencent à prendre la parole en France et les qualifier de “sbire de TR” ne suffira pas ;).

LE 16 JUIN, 2015

LA MANIPULATION = UN TYPE QUI A LU LE CORAN EN VERSION ORIGINALE ET QUI PRETENDAIT L’EXPLIQUER A DES MILLIONS DE GENS QUI NE CONNAISSENT PAS L’ARABE
La “notoriété” ne veut rien dire aujourd’hui quand on connaît les nouvelles techniques de manipulation des médias dont l’Opération Charlie est le parangon.
Pourquoi, TARIQ RAMADAN (TR), qui a fait une thèse de doctorat sur FRIEDREICH NIETZCHE, n’a t-il pas le courage d’affronter un faux-athée admirateur du philosophe allemand comme MICHEL ONFRAY, imposteur et sioniste de surcroît, qui déverse sa haine et son ignorance régulièrement dans les médias ?
C’est que TR dans ses livres insipides (20 livres de répétitions insipides en 20 ans…) préfère parler de voile et de poils alors que le Coran ne comporte aucune mention des cheveux ! Qu’il cite donc un seul verset sur les 100 000 du Coran qui évoque les poils de la tête ou des jambes..
Il participe donc à empoisonner l’atmosphère en France et dans le monde. En cela, oui, il a une grande responsabilité…
Il a peut avoir abusé de l’université mais il a surtout réussi à tromper la grande majorité des Musulmans pour une simple raison à laquelle personne n’a pensé.
C’est que l’immense majorité des musulmans (immigrés et descendants notamment) n’a jamais lu le Coran dans sa langue originale (l’arabe).
Or, ce type, qui est né avec une cuillère en or (héritée de son grand-père) dans la bouche, comme Sarkozy, a, à leur différence, lu le Coran en arabe.
LA MANIPULATION A DONC CONSISTE A LEUR “EXPLIQUER” LE CORAN, EN FRANÇAIS, CQFD…
Or, “expliquer” (“tafsir” en arabe) un texte comme le Coran a déjà conduit à toutes les impostures que l’on sait.
Quand quelqu’un comme MICHEL ONFRAY prétend “expliquee” en français le Coran qu’il a lu dans cette dernière langue, c’est une manipulation immense de même nature.
TARIQ RAMADAN est donc un type qui a lu le Coran en arabe et qui l’ “explique” aux Musulmans, francophones, et aussi, anglophones depuis que le Qatar l’assiste pour ça.
Comme le montre l’article au sujet de sa propre famille (il traduit des concepts militaires de l’organisation de son grand-père par des termes neutres: par ex., “cercle” pour “katiba”), il va donc jouer à fond sur les mots.
Par exemple, il ne traduira jamais l’entame (Bismillahi arRahman arRahim) de chaque sourate (chapitre) du Coran par “Au Nom de Dieu l’Amour Miséricordieux, Celui Qui dispense son Amour Miséricordieux”
Non seulement parce que c’est un ignorant qui ne sait pas que la “Rahma”, concept central du Coran, c’est l’“Amour Miséricordieux”.
La Rahma, ce n’est pas la simple “miséricorde” en vertu de l’étymologie même du terme qui renvoie à “Rahim”. Rahim est le lieu où se forme l’enfant dans le ventre de la mère. Autrement dit, Dieu aime ses créatures d’un amour matriciel, maternel et leur pardonne.
Donc, il n’est pas question pour des Bannanistes et autres “Frères Musulmans”, de parler d’amour, d’Amour avec un grand A.
Si, comme l’a déclaré le Calife de DASH, “L’islam est la religion de la guerre”, pour eux, la nuance est toute relative: “L’islam est une religion sur le pied de guerre” (le fameux Jihad). Jamais, pour eux, ce ne sera la religion de l’Amour Miséricordieux.
Au passage, dans ses ridicules “analyses exégétiques” (sic) avec lesquelles il a anesthésié les Musulmans francophones qui ne connaissent pas l’arabe, il n’a évidemment pas traduit “Jihad” (étymologie en arabe: “effort”) par “Effort sur soi-même en vue de l’Accomplissement de l’Amour Miséricordieux”.
Bon, la manipulation est multidimensionnelle.
Il faut avoir lu sa littérature pseudo-scientifique pour en prendre la mesure.
Toute ces questions d’“Ethique” (voir son centre d’éthication au Qatar) ne sont que la poudre aux yeux. C’est creux.
Voyez aussi comment dans ses livres stériles, il emploie même, et tels quels sansmême les traduire, des termes made-in-the-USA comme “Empowernment” (du musulman, de la femme musulmane). C’est pour courtiser (nous ne dirons pas de gros mots ici) son audience à l’époque de l’impérialisme culturel le plus violent qu’ait connu l’Histoire.
Finalement, il faut rappeler que si l’individu s’était contenté de parler de religion seulement, ce serait moins grave.
Mais il a aussi chanté le “printemps “arabe”” et soutenu, comme les BERNARD LEVI et autres IGANCIO RAMONET, la destruction de la Jamahiriya Libyenne par la force (250 000 morts). Sa position sur la Syrie n’était pas très différente (250 000 autres morts).
Il a donc contribué aux massacres de l’OTAN et, par ses écrits, à la confusion mondiale qui s’est notamment exprimé dans l’Opération Charlie.

RÉAGIR

Avant de réagir en publiant un commentaire, veuillez lire la charte des commentaires

Votre adresse électronique ne sera jamais divulguée.

Tous les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoire.

Nom (*)

Email (*)

Votre Commentaire (*)

Pour vérifier votre contribution, veuillez saisir le mot que vous voyez.

Se souvenir de mes Informations

Oui, j'ai lu et j'accepte les termes de la charte des commentaires.

À LIRE AUSSI :

Tariq Ramadan, lobbyiste de la musique halal

Dans son livre « Qu’Allah bénisse la France », publié chez Albin Michel, le rappeur, compositeur et écrivain Abd al Malik, évoque sa rencontre avec Tariq Ramadan. Alors en plein « trip » mystique, notre artiste se tourmente afin de savoir si sa musique est en [...]

Plenel et Ramadan, l’union sacrée

Tariq Ramadan est comme un serrurier chargé d’ouvrir une porte, il a besoin d’un passe-partout. Naguère pour s’introduire dans le monde politico-intellectuel le religieux a capté la confiance d’Edgar Morin, grand homme trop naïf, et l’a embarqué au Qatar, sa base [...]

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article