Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Secousses telluriques à répétitions à Hamam Melouane.


Depuis quelques temps, les tremblements de terre se suivent et se ressemblent dans leurs magnitudes et leurs foyers. L’épicentre est situé dans un périmètre d’une dizaine de kilomètres autour de la station thermale de Hammam Melouane. La magnitude est régulière autour de quatre degrés sur l’échelle ouverte de Richter.
Le CRAAG, évitant de mécontenter en haut lieu, se borne à ne fournir que des informations, qu’on a eu par ailleurs avant le communiqué du CRAAG, d’usage sur l’épicentre et la magnitude et d’ajouter qu’il ne s’agit que d’une activité séismique ordinaire et non prédictible.
Lot Bonatero, ce savant Algérien débarqué du CRAAG, il y a de cela quelques années pour son franc parlé et ses thèses qui vont à l’encontre des thèses officielles du CRAAG, a une théorie sur le phénomène de Hammam Melouane, qui a fait sourire au début mais le temps est entrain de lui donner raison.
Selon Bonatero, ce sont les eaux pluviales froides, en s’infiltrant, rencontrent les eaux chaudes souterraines et dégagent une énergie extrêmement importante qui se traduit par des tremblements de terre. Il arrive même à les prédire. Mais chez nous, personne ne l’écoute.
En cause de cette situation nouvelle et qui, apparemment, ne s’inscrit pas dans une activité séismique ordinaire, un investisseur local, exploitant d’un hôtel. Il aurait, selon des indiscrétions des riverains, obstrué les orifices naturelles d’échappement des émanations soufrées des eaux thermales de la station.
L’autre piste serait une exploitation secrète de gaz de schiste autour d’Alger. Les efforts que déploie le gouvernement pour convaincre la population du bien fondé de son choix d’aller vers l’exploitation du gaz de schiste ne sont pas innocents. Selon un récent article paru dans la presse américaine, la fracturation hydraulique, technique utilisée pour extraire les gaz de schiste, pourrait provoquer des tremblements de terre d’une magnitude supérieure à quatre degrés autour du lieu d’exploitation.
Le ministère de l’environnement se doit d’être plus actif sur ce dossier. S’il ne fait rien pour rétablir dame nature dans ses droits à Hammam Melouane, la deuxième piste prendrait de la crédibilité.
Rachid Kram
02/02/2015.

Tag(s) : #Environnement

Partager cet article

Repost 0