Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le 28.11.14 | 10h00 2 réactions

Imprimer Envoyer à un ami Flux RSS Partager

La situation sécuritaire est sérieusement dégradée dans certains localités de la commune de M’chedallah, à l’est de Bouira. La région a, depuis quelques mois, perdu sa tranquillité habituelle.

Des mouvements de groupes armés y ont été signalés. Cette brusque hausse de l’insécurité dans cette région inquiète la population. S’aventurer sur le CW98 est un risque, s’accordent à dire des villageois. Depuis le début du mois courant, deux faux barrages et une attaque terroriste contre une patrouille de la gendarmerie ont été enregistrés. Le dernier acte terroriste est survenu, vendredi après-midi dernier, sur le CW98, reliant la localité d’Ath Yekhlef au chef-lieu communal de M’chedallah. Cet axe routier est devenu un véritable coupe-gorge, où les groupes terroristes ont dressé leurs faux barrages.

Vendredi dernier, les éléments d’un groupe armé, en tenue afghane et lourdement armés, ont dressé un faux barrage sur cette route. Un villageois a été délesté de son véhicule à bord duquel les terroristes ont pris la fuite vers les hauteurs du Djurdjura. Le véhicule a été, selon des sources, retrouvé au niveau du col de Tizi N’koulal, où, pour rappel, un ressortissant français avait été enlevé puis décapité par des djihadistes se réclamant de Daech, le 24 septembre dernier. C’est le même mode opératoire utilisé par les terroristes. Puisque au début du mois courant, un citoyen avait été également surpris par des terroristes sur la route menant vers le village Assif Assemadh, dans la même région. Ils se sont emparé du véhicule et ont emprunté la même route vers le Djurdjura.

La population craint le pire, d’autant plus que le mouvement des groupes armés a refait surface. Le retour à l’insécurité et à l’instabilité dans cette partie de la wilaya est dû, selon certains, au relâchement des services de sécurité. Le dispositif sécuritaire enclenché dans le cadre des opérations de recherche des auteurs du lâche assassinat de l’alpiniste français, Hervé Gourdel, a été presque levé. Pour rappel, des centaines de militaires et un important lot de matériels ont été mobilisés dans le cadre de cette opération visant à débusquer le groupe du Jund Al Khalifah. Pour certains observateurs, la recrudescence des actes terroristes signalés dans la région est également expliquée par le fait que des détachements de la garde communale ont été vidés après avoir procédé à la dissolution de ce corps de sécurité. Le retour de ces éléments est vivement souhaité par les villageois.

VOS RÉACTIONS 2

latifa33 le 28.11.14 | 13h23

Terroristes ?!!

je me demande par quelle magie vous avez conclu que ce sont des terroristes ! des terroristes en plein jour dans mon village assif assemad ?
veuillez vérifier vos informations avant.il n'y a pas une seule personne qui a dit que ce sont des terroristes. veuillez descendre sur le terrain et vérifier. sinon vous êtes comme les autres : echourouk et ennahar.

Et aucune démission?

Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'en plus de leur incompétence, les responsables de la sécurité du pays, ministre en tête, sont doués d'un mépris envers envers et contre tous. Des années de violence ... la suite

Tag(s) : #Vie politique

Partager cet article

Repost 0